Hier par un jeu de liens, je suis tombée sur ce texte, qui exprime parfaitement ce que je vis, ce que je pense, et comment je le vis (très mal), à la virgule près. Voilà, je le poste en dédicace à tous ceux qui me disent constamment "ça ne sert à rien de s'énerver, c'est nul de réagir violemment, il faut être patient et ouvert pour faire entendre sa voix". Oui mais vous, vous ne vous prenez peut être jamais rien d'équivalent sur la gueule, et donc vous n'avez aucune idée de ce qu'est de devoir supporter constamment toutes ces remarques de connards/connasses.

 

“Parce que j’ai une allure assurée, je dois être une dominatrice non avouée.
Parce que je parle de cul, ça te donne le droit de m’emmerder.
Parce que je me ballade dans la rue, ça te donne le droit de m’alpaguer comme si on avait élevé les cochons ensemble.

Parce que je suis féministe, ça te donne le droit de dire que je suis mal baisée et frigide. Parce que j’aime quelqu’un, ça te donne le droit de dire que je suis forcément en couple, et donc que je me comporte selon ton mode de vie hétéronormatif. Parce que je crois aux amours plurielles, ca te donne le droit de juger mon amour pour cette personne avec qui je partage un peu de mon quotidien. Parce que je déteste les notions de fidelité, tu te permets d’émettre des doutes sur la véracité de mon amour. Parce que je suis pansexuelle, tu penses que c’est quelque chose pour ton regard, ton sexe, et que je vais bien entendu baiser une gonzesse devant ton nez pour te séduire. Parce que je t’envoie chier, je suis forcément une salope ; parce que j’aime le sexe et que j’en parle librement, je suis une salope.
Parce que je te dis non, j’en suis encore une.

Parce que je ne veux pas d’enfants, tu te crois permis d’émettre des doutes et de m’avancer la “loi naturelle des femmes”. Parce que j’ai des ovaires, je suis censée pondre. Parce que je te dis que ce sont mes choix, tu te crois obligé de me remettre dans ton droit chemin : tu pondras, tu n’es qu’une femme.
Parce que je refuse le mariage, tu me dis que je changerai d’avis. Parce que je te dis que je ne changerai pas d’avis, tu me dis que je ne suis qu’une femme. Parce que je t’avance des idéaux libertaires, athés, progressistes, modernistes, rationalistes, tu me dis que ce sont des conneries de jeunesses, que je changerai.
Parce que je suis jeune, je ne suis pas crédible.
Parce que je milite, je suis censée porter la culotte. Parce que je ne m’épile pas toujours, je suis crado. Parce que si je suis rousse, c’est uniquement pour te plaire et te séduire. Et si je porte une jupe qui montre mes jambes, c’est uniquement pour te les montrer. Et si je porte un jean moulant, c’est seulement pour que tu puisses me traiter de salope. Et si je ne veux pas de tes avances, c’est encore une fois que je suis mal baisée, voire frigide.
Et si je préfère un jour les femmes aux hommes, c’est que je m’emmerde au pieu. Et si je pense en humain et non en genre, c’est ridicule, car l’homme et la femme sont différents, tu comprends ?
Et qu’est ce qu’elles font les femmes au lit ? Et tu veux pas être plus féminine ? Et tu verras, tu changeras d’avis, t’es jeune, t’es une femme, t’as juste pas trouvé le bon ! Et puis le sexe, ça va 5mn, l’amour c’est quand même mieux, d’ailleurs y a pas que le cul dans la vie, tu comprendras un jour !: Et puis t’es jeune, tu verras dans 10 ans  ! Et on est censé tous manger des animaux, la carotte, elle ne crie pas elle ? Et le lion il mange bien la gazelle ? Et tes protéines tu vas les trouver où ?
Et comment tu fais pour imaginer du sexe en dehors du couple ? Non mais, ça doit te faire mal quand même de voir ton mec/ta nana avec quelqu’un d’autre ? Non mais toutes les femmes aiment la mode/les enfants/ le shopping / sont émotives ! Ouais enfin, toutes les filles sont bi aussi ! Puis le mariage, le couple c’est quand même romantique ! Tu imposes ta vision de la sexualité aux autres !

Et si je fusille du regard tout ces gens qui se permettent d’émettre des jugements de valeurs sur ma vie, ma sexualité, mes choix, j’ai le droit à ton humour français, sexiste, rétrograde, petites blagues à ne surtout pas prendre mal.
Si je refuse ton moule homogène, que je te renvoie à ta propre face ton hétérosexualité bien sage comme tu me renvois ma propre sexualité, je suis une intolérante, mal baisé, frigide, froide, frustrée de la bite.
Si j’envoie chier tes concepts judéo-chrétiens et monogames de religion monothéiste violente, virulante et haineuse, ton putain de Dieu patriarcal, sexiste, spéciste, machiste, raciste, homophobe, tu me répliques que je devrais te tolérer alors même que tu crois en des choses qui me promettent de me pourrir la vie parce que je suis pas la gentille gonzesse hétéro croyante et monogame.

Va te faire foutre. Sincèrement, et en toute beauté.  Ferme-là. Ferme ta grande gueule, range ta pseudo grande tronche, range tes jugements ou permets-moi au moins de te balancer un grand coup de new rock dans tes parties génitales, histoire d’être certaine qu’elles ne reproduiront pas une engeance de ton espèce.”

Par Marquise Olympia