"Je crois que le racisme prend sa source dans le “désamour”. Mais non pas le “désamour” de son prochain, non, dans la détestation de soi. Alors ça ne sert à rien de dire “Il faut aimer ton prochain”. “Il faut”, c’est mauvais, “le prochain” est toujours trop loin. Il est peut-être possible de dire :”on va essayer” de faire que tu arrives à t’aimer.”
Je crois que si on arrive à s’aimer le racisme n’a plus de fumier pour se développer. Mais ce n’est pas facile de s’aimer, dans la merde ambiante."

(Edmond Baudouin)