Une fois n'est pas coutume, je vais faire un post *très* personnel, et je vais aborder un sujet qui ne fait pas franchement plaisir, et dont on ne parle pas souvent ostensiblement. Un sujet pour vous mesdames et mesdemoiselles. Garçons, NE PASSEZ PAS VOTRE CHEMIN, cela pourrait vous être très utile pour paraître moins ignares face à vos copines et leurs problèmes qui bien souvent vous dépassent.

  Autant dire que certains risquent de m'en vouloir s'ils lisent ce qui suit, car tout vient de paroles et de situations réelles. Tant pis. Commençons par... le gynéco.

gyn_co12

En plus de ça, j'ai eu plein d'ennuis pour dégotter une pilule qui me convienne.

cilest2 

capote2

Au final (et après avoir pas mal changé de copains ^^), je me suis beaucoup renseigné sur le stérilet, et décider d'opter pour cette méthode de contraception, plus efficace, plus simple, et moins chère. Désormais il n'est plus contre-indiqué pour les femmes nullipares. Ce sont plus des préjugés patriarcaux et des idées reçues basées sur des études obsolètes qui font trembler les médecins. Et pourtant...

doctoresse2

  -Qu'on refuse de poser le stérilet à une jeune fille par crainte et préjugés, passe encore (c'est pas comme si on était habitués à l'émergence d'une mentalité ouverte et moderne à Angoulême, non plus). Mais qu'une femme médecin, que je respecte, me dise quelque chose d'aussi aberrant que "faites des enfants" quand je viens chercher une méthode de contraception plus adaptée, c'est le comble.

  -Je n'ai pas eu le temps ni le courage de dessiner plus, mais je tiens aussi à préciser, à tous les connards qui essaient de se défiler et de ne pas mettre de capote pendant un rapport, que toutes les filles ne passent pas leur temps à ingérer des hormones pour éviter de tomber enceintes. Qu'une fille n'est pas forcément aussi stupide que vous, et que d'essayer de la "chauffer" en croyant qu'ainsi, elle sera tellement pâmée de désir qu'elle ne vous empêchera plus de rentrer sans capuchon, vous vaudra certainement une sacrée paire de baffe et plus aucune chance avec elle -et ses connaissances. On n'a pas une bite à la place du cerveau, si vous me passez l'expression (à vrai dire pour moi le problème notable de beaucoup de femmes, c'est qu'elles ont un coeur à prendre à la place du cerveau, ce qui leur fait aussi faire pas mal de conneries aussi, mais bon.)

   Et le SIDA ? Vous croyez que ça se guérit maintenant ? Vous croyez que ça ne vous atteindra jamais ? HE HO !!!! Réveillez-vous les copains !

   -"De toute façon, si tu tombes enceinte, vu comme tu couches avec n'importe qui, je pourrait toujours dire que le père, c'est le précédent." Même dit par plaisanterie, c'est d'un goût extrêmement douteux. Pensez-y.

   -"Non, je ne supporte pas de mettre des capotes. Prend la pilule. Mais t'inquiètes pas, je suis fidèle. Non, je refuse d'aller faire un test VIH, je ne supporte pas les hôpitaux. Mais t'inquiètes pas, j'ai toujours été sérieux."

Hé HO ! Pas de test VIH = capotes obligées. Pas de test + pas de capotes = pas de copain. Il n'en vaut pas la peine, jetez le direct.

  -"La pilule pour homme ? Ah non, jamais, attend, je ne vais quand même pas ingérer des doses d'hormones tous les jours, ça craint !" Ah bon ? Et vous croyez qu'elles font quoi, les filles ?!!!

Conclusion et conseils :

  -Soyez lesbiennes ! C'est bien, pas de problèmes de contraception, plus de compréhension avec votre partenaire, tout ça... Bon, cela dit, là il faut penser aux parents derrière qui vont se plaindre de ne pas avoir de petits-enfants ^^

  -Si vous ne l'êtes pas, Mesdemoiselles (ça arrive, et souvent^^), et si vous prenez une pilule qui n'est pas remboursée, ou pas intégralement : faites payez la moitié à votre copain. Pas pour la question de l'argent. Mais juste pour qu'il réalise ce que ça représente, et surtout qu'il réalise que la contraception, CE N'EST PAS SEULEMENT LE PROBLEME DES FILLES.

-Vous qui devenez dingues pendant vos règles, qui détestent ça ou qui en souffrez : supprimez les ! Les "règles" qui surviennent pendant l'arrêt de pilule ne sont pas des règles naturelles -les pilules ont juste été conçues ainsi pour suivre le rythme féminin, mais c'est plus une question sociétaire que réellement biologique (imaginez quand la pilule a été créée, déjà la faire passer dans les moeurs était de la haute voltige, alors si en plus on avait dit que cela rendait les règles supprimables... Trop pour l'époque !). Elles sont donc parfaitement inutiles, cela ne change rien, et n'a aucune incidence pour la santé d'enchaîner vos plaquettes sans interruption. (et en général, un renouvellement "naturel" des muqueuses se fait tout seul au bout de 3 ou 4 mois, de toute façon).

Encore un truc dont les médecins ne parlent jamais...

  -Profitez de votre chance d'avoir encore des gynécos (même si certains, hm hm...), la formation va être supprimée. C'est vrai, c'est tellement inutile un gynéco, pourquoi soigner la moitié de la population, hein, on se demande...

En savoir plus :

http://www.e-sante.fr/Gyneco-pilule_supprimer_regles-NN_10194-107-8.htm

http://www.e-sante.fr/gyneco-contraception-depasser-contraintes-pilule-NN_9960-107-8.htm

http://www.e-sante.fr/Gyneco-sterilet_avantages_connus-NN_7550-107-8.htm

http://www.solest.com/index.php?id=629

http://www.solest.com/index.php?id=624